Les adherences post-operatoires

ACCUEILActualitésLes adherences post-operatoires

Les adherences post-operatoires

Largement méconnues, les adhérences post-opératoires peuvent survenir après toute intervention médicale. Pourtant dans certains cas, la prévention est possible.
VOUS ALLEZ SUBIR UNE INTERVENTION CHIRURGICALE ?
Il est important d’évoquer avec votre chirurgien le sujet des adhérences post-opératoires. Il vous expliquera la conduite qu’il va adopter pour les prévenir.
Définition
Après certaines interventions, il arrive que le processus de cicatrisation se complique. Dans les jours qui suivent l’opération, des connexions fibreuses anormales appelées adhérences peuvent se former. Ces adhérences viennent alors gêner le mouvement naturel des organes.
L’étendue des adhérences et leur sévérité peuvent évoluer et parfois se compliquer.
Les adhérences post-opératoires représentent l’un des problèmes médicaux majeurs en chirurgie. Tout patient opéré devrait être informé de ce risque.
Prévention :
Depuis quelques années, les chirurgiens se mobilisent pour limiter les adhérences post-opératoires.
En 2007, des chirurgiens experts ont ainsi émis des règles de bonnes pratiques chirurgicales qui devraient systématiquement être appliquées au bloc opératoire (1).
Outre l’adoption systématique de ces gestes techniques, ces chirurgiens experts ont conclu qu’il était recommandé d’utiliser, dans certains cas, un produit de prévention des adhérences.
C’est votre chirurgien qui déterminera si la prévention doit être envisagée et de quelle manière. En fonction du type d’opération chirurgicale, votre chirurgien prendra en compte plusieurs facteurs, dont vos antécédents médicaux.
références bibliographiques :
(1) DeWilde RD, Trew G. On behalf of the expert Adhesions Working Party of the Européean Society of Gynaecological Endoscopy (ESGE). Postoperative abdominal adhesions and their prevention in gynaecological surgery. Expert consensus position. Part2 – Gynecol Surg 2007 4 243-253