Hernie hiatale et reflux gastro-oesophagien

ACCUEILSPECIALITESCHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVEHernie hiatale et reflux gastro-oesophagien
Chirurgie du Beaujolais - chirurgiedigestive pathologie hernie hiatale

Hernie hiatale et reflux gastro-oesophagien

AFFECTIONS DE L’ŒSOPHAGE ET DU CARDIA : HERNIE HIATALE

Une hernie hiatale est le passage d’une partie de l’ estomac dans le thorax au travers de l’orifice hiatal (orifice du diaphragme à travers lequel passe notamment l’ œsophage). La hernie hiatale est le plus souvent asymptomatique mais elle peut favoriser le reflux gastro-œsophagien (qui se traduit par un pyrosis = remontées gastriques). La hernie hiatale n’est donc pas en soi une maladie et seul le RGO peut nécessiter un traitement médical ou chirurgical.

SYMPTÔMES DE L’ HERNIE HIATALE

Pyrosis (sensation de brûlure rétro-sternale), parfois postural (augmente en position antéfléchie : signe du lacet, soulagé en position debout ou assis), remontée alimentaire ou régurgitation, toux nocturne, dysphagie (difficultés pour avaler). Ces symptômes sont fréquemment bien calmés par un grignotage ou par la prise de médicament anti-acide.

DIAGNOSTIC DE L’ HERNIE HIATALE

La fibroscopie œso-gastrique peut visualiser la hernie hiatale, montrer une œsophagite (signe indirect du RGO), et éventuellement un endobrachyoesophage qui peut dégénérer en cancer. La pH métrie œsophagienne apporte la preuve du reflux acide en enregistrant le pH œsophagien. Elle affirme la responsabilité d’un reflux gastro œsophagien dans les symptômes. La manométrie œsophagienne recherche des anomalies de la motricité œsophagienne qui donnent des symptômes identiques ou presque mais pour lesquels un traitement chirurgical du RGO serait totalement néfaste.

TRAITEMENT DE L’ HERNIE HIATALE

Le traitement est médical en première indication et repose sur les anti-acides et notamment les IPP (inhibiteurs de la pompe à proton). Le traitement chirurgical n’est indiqué qu’en cas d’échec, de récidive ou de persistance des symptômes malgré un traitement médical bien conduit. Il consiste à réaliser, par voie cœlioscopique, une valve gastrique autour du bas œsophage qui va manchonner celui-ci et empêcher le reflux. L’estomac ascensionné dans le thorax est par ailleurs réintégré dans la cavité abdominale. L’intervention est rapide (environ une heure) et l’hospitalisation courte (1 à 3 jours). Ce traitement doit permettre une disparition de tous les symptômes ou presque.

  • Modifié le 13 septembre 2018 et validé par le Comité Déontologique