Intestin Grele : occlusion sur bride

ACCUEILSPECIALITESCHIRURGIE VISCERALE ET DIGESTIVEIntestin Grele : occlusion sur bride
Chirurgie du Beaujolais - chirurgie digestive intestin occlusion

Intestin Grele : occlusion sur bride

AFFECTIONS DE L’INTESTIN GRÊLE : OCCLUSION SUR BRIDES

L’occlusion sur bride est une obstruction du petit intestin due à des adhérences abdominales. Celles-ci se forment après toute inflammation intra abdominale : chirurgie abdominale quelle qu’elle soit (plus rarement après la laparoscopie), infection (appendicite, sigmoïdite, péritonite, salpingite, …).
Ces adhérences se présentent comme des cordelettes tendues entre deux anses intestinales ou entre de l’intestin et la paroi. L’intestin s’enroule autour de ce fil ce qui crée un volvulus, une occlusion digestive et une strangulation des vaisseaux nourriciers de l’intestin source d’ischémie voire de nécrose intestinale.

SYMPTÔMES DE L’ OCCLUSION SUR BRIDES

Douleur abdominale brutale, intense, rapidement accompagnée de signes d’occlusion : arrêt des matières et des gaz, et vomissements.

DIAGNOSTIC DE L’ OCCLUSION SUR BRIDES

L’examen clinique par votre chirurgien met en évidence l’occlusion avec un météorisme et une distension abdominal, un abdomen douloureux. La radio d’ASP (abdomen sans préparation) montre des signes d’occlusion. Le scanner abdomino-pelvien confirme l’occlusion, ainsi que sa localisation et sa gravité.

TRAITEMENT DE L’ OCCLUSION SUR BRIDES

L’occlusion du grêle nécessite une prise en charge chirurgicale en urgence. En l’absence de signes de gravité (pas ou peu de douleurs, pas de signes de gravité biologiques ou scannographiques) un traitement médical avec sonde gastrique en aspiration est tenté. Dans le cas contraire, une intervention en urgence sera réalisée, en laparoscopie ou en laparotomie, visant à lever l’occlusion (section des brides et des adhérences). En cas de nécrose intestinale, une résection digestive peut être nécessaire. Votre chirurgien vous expliquera en détail les principes de cette prise en charge, de l’intervention et des différents risques et aléas.

  • Modifié le 13 septembre 2018 et validé par le Comité Déontologique