Thorax – La pleuresie

Chirurgie du Beaujolais - chirurgie thoracique - vue 05

Thorax – La pleuresie

LA PLEURÉSIE

Une pleurésie est une inflammation de la plèvre. La plèvre est la membrane qui entoure les poumons et tapisse le cavité thoracique. Cette cavité est virtuelle, limitée par deux feuillets glissant au contact l’un de l’autre qui réagissent lors de la plupart des processus pathologiques de voisinage et au cours des agressions les plus diverses. Les pleurésies peuvent être aiguës : sérofibrineuses ou purulentes, ou chroniques.
La pleurésie s’accompagne ou non de liquide. La pleurésie sèche s’appelle une pleurite. Les causes sont multiples : infections, cancers, maladies digestives, maladies de système ou inflammatoires, médicamenteuses etc …

SYMPTÔMES DE LA PLEURÉSIE

Forme latente : asymptomatique parfois découverte fortuite sur radiographie du poumon. Forme aigüe : douleur thoracique, essoufflement ou dyspnée, toux sèche fièvre parfois qui oriente plutôt vers une infection Forme chronique : dyspnée croissante d’installation progressive. Sinon asthénie, amaigrissement ou toux chronique. La fièvre est plus rare.

DIAGNOSTIC DE LA PLEURÉSIE

Il repose sur l’auscultation thoracique. La radiographie pulmonaire permet de confirmer le diagnostic on peut faire appel à l’échographie et surtout au scanner thoracique qui permet d’apprécier l’importance de l’épanchement et d’orienter vers certaines causes. Il est réalisé dans tous les cas une ponction thoracique en ambulatoire afin de prélever du liquide pleural. Ce liquide sera analysé de façon précise et permettra d’orienter vers une étiologie. En l’absence de diagnostic, il faudra proposer une thoracoscopie chirurgicale (exploration de la cavité pleurale et des poumons avec une caméra) cette intervention permettra de réaliser des biopsies de la plèvre mais également du poumon afin d’obtenir une cause étiologique.

TRAITEMENT DE LA PLEURÉSIE

Il sera varié en fonction de la cause retrouvée. La thoracoscopie chirurgicale qui a permis le diagnostic, permet aussi de réaliser le traitement de la pleurésie : décortication pulmonaire (ablation de la gangue pleurale entourant le poumon) dans les pleurésies enkystées, talcage dans les pleurésies malignes (pulvérisation de talc stérile afin de créer une réaction inflammatoire au niveau de la plèvre et de coller le poumon afin qu’il ne se décolle plus avec le liquide sécrété par la plèvre atteinte) etc …

Modifié le 10 septembre 2018 et validé par le Comité Déontologique