Glandes surrenales : Adenome de Conn

ACCUEILSPECIALITESCHIRURGIE ENDOCRINIENNEGlandes surrenales : Adenome de Conn
Chirurgie du Beaujolais - chirurgie -endocrinienne -adenome glande surrenale

Glandes surrenales : Adenome de Conn

L’ADÉNOME DE CONN

Le syndrôme de Conn ou hyperaldostéronisme primaire correspond à une hypersécrétion d’aldostérone par les surrénales. Cette hormone entraine une rétention de sodium Na+, une excrétion de potassium K+ et une HTA (hypertension artérielle). Il peut être du à une tumeur bénigne de la surrénale (l’adénome de Conn), une hyperplasie bilatérale des surrénales, exceptionnellement à un corticosurrénalome malin d’une surrénale.

SYMPTÔMES DE L’ADÉNOME DE CONN

Les symptômes sont dominés par l’HTA, le plus souvent modérée. Des symptômes peuvent être associés en rapport avec l’hypokaliémie : fatigue musculaire, crampes, tétanie et éventuellement des troubles du rythme cardiaque. Enfin, un syndrôme polyuro-polydipsique avec mictions fréquentes et soif peut exister.

DIAGNOSTIC DE L’ADÉNOME DE CONN

Le diagnostic se fait sur la biologie avec un taux d’aldostérone plasmatique élevé alors que l’activité rénine plasmatique est basse. Le scanner abdominal permet de visualiser les surrénales et de voir de quelle pathologie il s’agit. La scintigraphie est rarement nécessaire tout comme le dosage étagé veineux de l’aldostérone

TRAITEMENT DE L’ADÉNOME DE CONN

Le traitement de l’adénome de Conn est chirurgical. Il s’agit d’une surrénalectomie par laparoscopie. Cette intervention est bien supportée, avec une hospitalisation courte de 2 ou 3 jours en général. Comme toute intervention, des risques existent (hémorragie, infection, …). Votre chirurgien vous expliquera en détails les principes de l’intervention ainsi que les différents risques et aléas de ce type de chirurgie

  • Modifié le 11 septembre 2018 et validé par le Comité Déontologique