Foie : les métastases hépatiques

ACCUEILSPECIALITESCANCEROLOGIEFoie : les métastases hépatiques
Chirurgie du Beaujolais - Cancerologie - chirurgie digestive pathologie foie cancer secondaire metastase

Foie : les métastases hépatiques

CANCER DU FOIE – MÉTASTASES HÉPATIQUES OU CANCER SECONDAIRE

Le foie est un organe fréquemment touché lorsque des métastases se développent dans le cadre d’un cancer colo rectal. Cela est du au drainage veineux du tube digestif qui est filtré par le foie. 20% des malades ayant un cancer colo rectal ont des métastases hépatiques au moment du diagnostic de leur maladie, et 50% des malades vont développer des métastases au cours de l’histoire naturelle de leur maladie.
La survie à cinq ans en l’absence d’un traitement chirurgical est exceptionnelle. L’association chirurgie et chimiothérapie est le seul traitement radical et potentiellement curatif des métastases de cancer colorectal.

SYMPTÔMES DU CANCER SECONDAIRE DU FOIE

Les métastases sont fréquemment asymptomatiques et découvertes lors des bilans radiologiques. Elles peuvent entraîner des douleurs, une asthénie (fatigue), un ictère (jaunisse)

DIAGNOSTIC DU CANCER SECONDAIRE DU FOIE

La réalisation d’un bilan d’extension du cancer permet de rechercher des métastases hépatiques. L’échographie et le scanner abdominal sont les examens les plus utilisés pour dépister et localiser des métastases. Le Pet-scanner est intéressant pour rechercher des lésions non vus avec ces examens. En cas de doute sur la nature des lésions, des biopsies sont réalisées pour un examen anatomo-pathologique.

TRAITEMENT DU CANCER SECONDAIRE DU FOIE

La prise en charge est complexe et multidisciplinaire. La chimiothérapie limite les récidives et permet de diminuer la taille des lésions. Le but de la chirurgie est d’enlever toutes les métastases, éventuellement en plusieurs procédures successives car le foie a une particularité physiologique et anatomique : il repousse. Des lésions initialement non résécables chirurgicalement peuvent donc le devenir. Le pronostic est alors clairement amélioré.

Modifié le 14 septembre 2018 et validé par le Comité Déontologique